Amériques

Augmentation des tarifs d’accès au parc national des Galápagos

Le gouvernement du Parc National des Galápagos a décidé de prendre des mesures pour limiter les impacts du tourisme de masse sur cet écosystème fragile. L’augmentation du prix d’entrée pour accéder à ces îles, situées au large de l’Équateur, devrait contribuer à la préservation de l’environnement tout en développant un tourisme durable et stimulant l’économie locale.

  • Les droits d’entrée pour les étrangers seront doublés, passant de 100 à 200 dollars (94 € à 187 €).
  • Les tarifs pour les citoyens équatoriens seront quintuplés (pour passer à 30 USD).

Ces changements devraient être mis en place dans les 6 prochains mois et générer jusqu’à 40 millions de dollars par an, contre 14 à 18 millions actuellement.

Selon le ministre du tourisme Niels Olsen, les sites touristiques très fréquentés ont un effet néfaste sur l’archipel des Galápagos, notamment par l’introduction d’espèces invasives et la pénurie de nourriture. Le parc figurait autrefois sur la liste du patrimoine en danger de l’UNESCO. L’objectif est de promouvoir un tourisme durable et de stimuler l’économie locale grâce aux merveilles naturelles offertes par les îles, uniques au monde, et malgré le fait que le choix de baisser les taxes pour les compagnies aériennes au même moment vienne contrarier ces arguments écologique et économique.

Les conséquences pour les touristes et les entreprises locales

Bien que cette augmentation puisse freiner certains touristes à faible pouvoir d’achat, il faut rappeler que les Galápagos sont déjà une destination coûteuse qui attire principalement des visiteurs fortunés. Les passionnés de la biodiversité et du patrimoine environnemental seront sans doute prêts à payer le prix fort pour contempler les tortues géantes, les iguanes, les oiseaux rares et la flore exceptionnelle de ces îles lointaines.

Cela faisait plusieurs mois que le Ministre du tourisme travaillait sur cette augmentation :

Certains acteurs locaux comme Miguel Díaz, employé d’une entreprise possédant une flotte de 8 bateaux qui transportent principalement des étrangers, se montrent plus réservés sur cette hausse : “Je pense qu’une augmentation est nécessaire, mais pas du double“.

Charles Wittmer, président de l’Association des propriétaires de navires touristiques des Galápagos, estime quant à lui que les touristes qui dépensent 180 dollars pour une visite et 20 dollars pour un repas au restaurant ne marchanderont pas sur les droits d’accès à ces îles classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Anna Dennis

Mon rôle consiste à aider nos voyageurs dans leurs démarches pour l'étranger. Passionnée par mon travail, je suis là pour eux, que ce soit pour des problèmes administratifs ou simplement pour les soutenir dans une difficulté administrative. Mon but ? Faciliter leur parcours.

Laisser une réponse